L'histoire de Malling

Site danubien découvert lors des fouilles archéologiques 
lotissement « domaine des Primevères » à Malling

Il y a presque 5.500 ans, nos très lointains ancêtres ont commencé à s’installer sur les terres de notre Commune. Les préoccupations étaient simples en ces temps : il fallait trouver un site favorable à la culture, à l’élevage et à la pêche. Les rares guerres tribales ne justifiaient pas encore de rechercher un point stratégique en hauteur pour faire face aux attaques ennemies.
Les sols fertiles par les crues d’une rivière, que l’on nommera bien plus tard la « Moselle » étaient suffisamment riches pour fournir la nourriture aux hommes et bétails. C’est ainsi que les Danubiens posèrent les fondations d’une société dans un petit coin du Nord-Est de ce qui allait devenir la France. 

Voici près de 7.000 ans, les premiers paysans de la région sont arrivés par étapes successives depuis l’Europe Centrale. Ce sont des colons qui implantent leur village dans les vallées au moment où vivaient encore par petit groupe les derniers chasseurs, cueilleurs et pêcheurs mésolithiques. (-9000 à -500) Cette première étape appartient au courant danubien et plus particulièrement aux cultures du ruhané (-5000 à -4700) récent. 

Leurs habitations ont une forme trapézoïdale, les murs en bois sont recouverts de torchis et le toit est en chaume. Ils élèvent des bœufs, des porcs, des moutons, des chèvres et chassent le sanglier (aurochs), le cerf, le chevreuil et plus rarement l’ours brun, le loup, le castor, les lièvres et des oiseaux. Pour la première fois, ils fabriquent des vases et utilisent des outils en silex ou en roche dure (grattoir, couteaux, lames de faucille, haches polies,…)

Le site de Malling, parcelle du domaine des primevères, c’est à l’est de cette parcelle que l’on a découvert des structures. Celles-ci sont représentées par des fosses et des trous de poteaux trouvés à 0,45 mètre de profondeur. Et c’est ainsi que des fouilles archéologiques ont été réalisées au printemps 2002.

Les fouilles ont permis de reconnaître les plans de deux maisons flanquées de fosses latérales auxquelles peuvent être associées deux fosses isolées situées à l’avant des maisons. 

Les nombreux remontages inter-fosses permettent de traiter le mobilier comme un seul et même ensemble, sans qu’il soit possible de préciser si les deux unités d’habitation soient synchrones. 98 céramiques (décor de bord) et 161 décors de panse sont mis à jour.
L’approvisionnement en silex du site de Malling atteste des relations entretenues à la fin du Ruhané Moyen entre le bassin de la Moselle et la Champagne.
 


 
MALLING

Le village de Malling doit son origine à sa situation privilégiée sur les méandres de la Moselle. Les fouilles archéologiques y ont révélé la présence de plusieurs sites « danubiens du néolithique ancien ». Les romains surveillaient la navigation fluviale à partir de promontoires comme celui du Guckusberg (du verbe « gucken » observer). La localité mentionnée en 874 fit partie des biens de l’ancien prieuré Sainte Régule de Kerling érigé au profit de l’abbaye Saint Arnould de Metz et passa comme tel en 1455 à la Chartreuse de Rettel. La localité devint française en 1661. La reconstruction, en 1990, du pont reliant les deux rives de la Moselle bâti en 1901 et détruit en 1940 évite aux populations d’aller jusqu’à Sierck ou Cattenom pour franchir la rivière. Petite-Hettange fut une annexe d’Oudrenne de 932 jusqu’au concordat de 1801. A cette date, Petite-Hettange devint une commune, et depuis 1811, un écart de Malling.

(source Communaute des Communes Arc Mosellan http://www.arcmosellan.fr/)

 

Mellingon, 874 - Mellinge, 1121- Millingen, XVIIème siècle - Mellingen, 1718 - Millingen, 1756. 


Paroisse du diocèse de Trèves, autrefois de la province des Trois-Evêchés,
Prévôté de Sierck, coutumier de Thionville, fit partie en 1790 du canton de Sierck, passa en 18O2 dans celui de Metzervisse et fut de nouveau reclassé dans celui de Sierck par ordonnance du 28 décembre 1825. Malling a pour annexe Petite-Hettange.
Le pont traversant la Moselle fut inauguré le 16 juillet 1901 par M. le Conte de Zeppelin.
Sobriquets : “Die Windbeutel” : les fanfarons.
Dans les localités des environs, on prétend que les gens de Malling aiment les exagérations, qu'ils tiennent volontiers des propos de Gascons et qu'ils font partout du bluff pour pouvoir s'imposer avantageusement dans l'opinion des autres.
“Die Kuckucke” : les coucous.
ll parait que le nom de cet oiseau insectivore fut autrefois applicable au sens figuré de “cocu” pour faire le portrait des maris trompés ou malheureux du village.
“Die Moffen” : les gens antipathiques.
Ce mot du dialecte régional se traduit en allemand par Muffel : homme désagréable, haïssable, avec lequel il est difficile de vivre en bons termes.

 

1817

Malling, village situé à droite de la Moselle, paroisse et mairie ont pour annexe le village de Petite-Hettange, arrondissement de Thionville, canton de Metzervisse ; population : 234 habitants, 43 maisons ; territoire productif : 267 ha dont 7 en pâtis et 1 moulin.

 
1852

Malling, 294 habitants, école fréquentée par 32 filles et 28 garçons de Malling et de Hettange (petite), 75 maisons, 22 granges, 28 chevaux, 1 fontaine et 3 puits publics , 20 puits et pompes de propriété ; revenus comrnunaux : 1.290 F ; 
élevage de bestiaux et volaille ; peu de gibier. lndustrie : 1 moulin à farine, 1 boucher, culture de terres et quelques vignes. Production : vin, blé, seigle, bons pâturages. Situé à droite de la Moselle, ce village est traversé par un ruisseau qui prend sa source à Oudrenne. La commune peut en cas de réunion de troupes loger 25 chevaux et 50 hommes.
 

Hettingen, 932 - Hettange les Huntanges, 13O2 - Hettange-Petite en 1 869.


Petite-Hettange , village annexe de Malling depuis 1811, canton de Sierck.
Avant 1811 autonome, semble appartenir au canton de Koenigsmacker en 1790, mais passe au canton de Sierck la même année. Appartient au canton de Metzervisse en 1802, revient au canton de Sierck avec Malling en 1825.
Les terres étaient partiellement fief et biens cléricaux de l'ancienne abbaye de St-Mathias de Trèves et de l'abbaye de Mettlach. En 932, Petite-Hettange appartenait à la paroisse d'Oudrenne.


1817

Hettange (Petite), village l'ancienne province des Trois-Evêchés, annexe de la paroisse et de mairie de Malling, arrondissement de Thionville, canton de Metzervisse ;
population : 141 habitants, 26 maisons ; territoire productif : 118 ha dont 11 en bois et 1 en vignes ; 1 moulin.


1852

Hettange (Petite), mairie de Malling, 187 habitants, école fréquentée par 15 filles et 13 garçons, 37 maisons, 23 granges, 34 chevaux, 1 fontaine et 10 puits, revenus communaux : 329F; élevage de bestiaux, volaille ; gibier en petite quantité. lndustrie : 1 moulin à farine, culture de terres et de quelques vignes.
Production : vin, blé, seigle, bons pâturages.

 

Encore un peu d'Histoire...

Le village de Malling doit son origine à sa situation privilégiée sur les méandres de la Moselle. Les fouilles archéologiques y ont révélé la présence de plusieurs sites "danubiens du néolithique ancien". Les romains surveillaient la navigation fluviale à partir de promontoires comme celui du Guckusberg (du verbe "gucken" observer). La localité mentionnée en 874 fit partie des biens de l’ancien prieuré Sainte Régule de Kerling érigé au profit de l’abbaye Saint Arnould de Metz et passa comme tel en 1455 à la Chartreuse de Rettel. La localité devint française en 1661. La reconstruction, en 1990, du pont reliant les deux rives de la Moselle bâti en 1901 et détruit en 1940 évite aux populations d’aller jusqu’à Sierck ou Cattenom pour franchir la rivière. Petite-Hettange fut une annexe d’Oudrenne de 932 jusqu’au concordat de 1801. A cette date, Petite-Hettange devint une commune, et depuis 1811, un écart de Malling.

(source Communaute des Communes Arc Mosellan http://www.arcmosellan.fr/)